Pour qui? Pour quoi?


A peine arrivée, j'ai eu envie de rédiger et d'illustrer nos découvertes et notre nouvelle vie. Pour ceux que ça intéresse, mais aussi pour nous, des fois que nos mémoires nous jouent des tours.

lundi 15 avril 2013

Manger du thé

Le thé pu'er du Yunnan
Non, mes doigts n'ont pas glissé, j'ai bien voulu écrire manger du thé, pas boire du thé.


Il aura fallu que nous emmenions des amis déguster la délicieuse nourriture du Yunnan pour que je me rappelle que les crevettes au thé étaient un régal. Une visite à Hangzhou, capitale du thé et une autre à Tea City m'ont convaincue qu'il était grand temps de glisser du thé dans mes recettes. Lequel? Combien? Comment? Par un heureux hasard, mon quotidien vient de sortir un supplément principalement consacré au thé dans lequel j'ai piqué des recettes.

Dans les plantations de thé longjing de Hangzhou










Le thé peut s'utiliser de diverses manières dans les préparations culinaires, mais il faut veiller à choisir les bonnes épices pour ne pas en masquer arômes et saveurs. La quantité et la sorte de thé sont aussi importantes : trop peut apporter de l'amertume à un plat, trop peu ne permettra pas d'en reconnaître les arômes, les feuilles de thé vert sont fragiles, elles doivent être utilisées rapidement, alors que celles du thé noir seront idéales pour braiser puisqu'elles supportent  de longues cuissons et développent leurs arômes pendant des heures. Voyons ce que cela donne...


Œufs fumés au thé : Des œufs mollets, jaunes épais mais encore coulants, blancs fermes couronnés de brun-doré grâce à du thé Oolong.

Crevettes au thé vert Longjing : Les crevettes sont marinées dans une infusion de thé, puis sautées avec les feuilles de thé, leur apportant ainsi une jolie couleur dorée. La saveur de  ces crevettes est complexe, une suite d'aigre doux parfumé qui reste longtemps en bouche.




Les autres recettes de mon quotidien m'ont parues bien compliquées. Par contre, j'ai trouvé sur Internet un exemples bien plus simple du canard fumé au thé qu'on aura peut-être envie d'essayer :
http://www.traditionsdasie.com/recette/plat/magret-de-canard-fume-au-the-et-epices.htm

Oolong

Thé de jasmin

Thé vert
Thé blanc


Enfin, il faut savoir que quelle soit le type de cuisson, les arômes des  thés ne ressemblent pas à ceux que l'on trouve dans les boissons. L'utilisation de différents thés modifie la couleur et le goût des aliments, le thé vert gomme un goût parfois un peu trop présent de poisson ou de vase et met en valeur celui des crevettes. Des thés fermentés (particulièrement le pu'er du Yunnan) dissolvent le gras de viandes telles que le porc.

Et si on veut en savoir davantage sur le thé en général, retour vers http://da-ni-mon-oeil.blogspot.dk/2011/07/blog-post.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire